Des nanoélectrodes 3D pour mieux comprendre l'activité électrique des neurones

18.12.23 - Recherche

Les équipes MPN, MILE et MEMS du LAAS-CNRS sont parvenues à déposer une couche mince et contrôlée de polymère conducteur sur des électrodes métalliques 3D nanostructurées.

Nanoelectrodes_3D_MPN ©LAASCNRS

Les équipes MPN, MILE et MEMS du LAAS-CNRS sont parvenues à déposer une couche mince et contrôlée de polymère conducteur sur des électrodes métalliques 3D nanostructurées, ouvrant ainsi la voie à des mesures de l'activité neuronale avec une haute résolution spatiale, tout en conservant la qualité des signaux électriques enregistrés. Ces résultats, qui ont d'importantes applications potentielles dans la recherche en neurosciences, sont publiés en couverture de la revue Advanced Materials.

Pour étudier l'activité des réseaux de neurones, les chercheurs en neurosciences enregistrent et stimulent leur activité électrique à l'aide de microélectrodes. Afin d'augmenter la résolution spatiale, jusqu'à pouvoir observer l'activité d'un même neurone en plusieurs emplacements, ces électrodes métalliques sont dotées de nanostructures 3D, qui augmentent l'interaction avec les cellules neuronales. Mais la réduction de la taille des électrodes a aussi pour conséquence de limiter le transfert de charges électriques, et les performances du dispositif.

[...] lire l'intégralité de l'article sur le site de l'INSIS du CNRS.

mpn / mems / mile / i2c / team / Guilhem Larrieu / Fabrice Mathieu / Inès Muguet / Laurent Mazenq / Ali Maziz