Offres de Post doctorat

Les offres post-doctorat du LabEx CIMI (Centre international de mathématiques et d’informatique)

- 4 à 7 bourses post-doctorales (durée 2 ans, co-financements possibles)

 

Les offres post-doctorat

2022

- ingénieur·e de valorisation : intégration de matériaux magnétiques doux pour applications RF (18 mois, mars 2022)

 

2021

Offre de post doc (H/F) : Conception et réalisation d'un guide d'onde auto-aligné entre un laser et une fibre pour les communications optiques

- Offre postdoctorale sur les résonateurs optiques fibrés Fabry-Pérot de forte finesse et la génération de peignes Kerr de fréquences

- Offre H/F post-doctorat : Détermination de la mobilité des porteurs de charges dans des n-acènes à partir de composants type OFET et Van der Paw

- Postdoctoral Position in Condensed Matter Theory

- Development of nano-probe technology for high-resolution electrophysiology

 


ingénieur·e de valorisation : intégration de matériaux magnétiques doux pour applications RF

Durée du contrat : 18 mois

Date d'embauche prévue : mars 2022

Contexte :
Le développement massif des communications sans fils, pour la téléphonie mobile mais également entre objets connectés (Internet Of Things - IoT), nécessite la miniaturisation des composants et la réduction des pertes électromagnétiques pour permettre l'augmentation de la complexité des circuits intégrés hautes fréquences et l’amélioration de leurs performances. Une même brique technologique peut contribuer de façon conséquente à ces deux objectifs : l'intégration de matériau magnétique doux présentant des propriétés optimisées. [1,2]

Dans le cadre de la collaboration LPCNO - LAAS-CNRS débutée en 2017, nous avons développé une méthode générique de fabrication d’aimants 3D à partir de l’assemblage dirigée de nanoparticules sous champ magnétique. Ce procédé, breveté en 2019, se base sur la magnétophorèse pour réaliser l’assemblage dirigé des nano-objets (Figure 1) [3]. L’objectif de ce projet de prématuration est de montrer l’intérêt de cette technique pour l’intégration de matériaux magnétiques sur des dispositifs RF à très hautes fréquences (>GHz).

Missions :
Prise en charge de la réalisation des aimants par magnétophorèse au LPCNO, la conception et la fabrication d’une cellule de caractérisation ainsi que l’intégration des matériaux magnétiques et leur caractérisation électrique à hautes fréquences au LAAS-CNRS. La conception, la réalisation et le test d’un démonstrateur illustrant les potentialités du matériau magnétique et de la technologie d’intégration seront aussi menés.

Pour mener à bien ces objectifs, des compétences en micro-fabrication, mesures électriques RF, modélisation électromagnétique et caractérisation des matériaux seront attendues.

Consulter l'offre détaillée et les contacts

màj 05/01/22

 


 

Offre de post doc (H/F) : Conception et réalisation d'un guide d'onde auto-aligné entre un laser et une fibre pour les communications optiques

 

Référence : UPR8001-VERBAR-005
Lieu de travail : Toulouse
Date d'embauche prévue : dernier trimestre 2021

Misions

Le projet de recherche ANR 3D-BEAM-FLEX propose de démontrer la fabrication de guides d'ondes monomodes continus et flexibles entre les matrices de diodes laser VCSEL (laser à cavité verticale à émission par la surface) et des fibres optiques monomodes, en exploitant une méthode brevetée d'auto-écriture dans de nouveaux matériaux polymères photosensibles dans le NIR (proche infra-rouge). Notre procédé innovant est basé sur une photo-fabrication en deux étapes et sur des propriétés mécaniques particulières des matériaux photopolymères utilisés. Des résultats préliminaires de couplage dans le visible entre deux fibres optiques standard ont été déjà obtenus. L'objectif de l'étude sera de démontrer la faisabilité de cette méthode entre un VCSEL NIR et une fibre monomode.

Notre société numérique a plus en plus recours aux communications à distance. Dans ce contexte, disposer de systèmes d'interconnexions optiques à haut débit efficaces et bas cout s'avère crucial. Les diodes VCSELs émettant dans le NIR constituent des composants photoniques clés pour ces systèmes. Ce succès est dû à leur faible consommation, leur fonctionnement matriciel ou encore à leurs propriétés de modulation à haut débit. Toutefois, leur couplage avec une fibre optique reste une étape longue et couteuse, en raison de faibles tolérances aux désalignements (~1µm pour les composants monomodes). De plus, il n'existe pas de méthode simple et collective pour fabriquer un lien optique « coudé », dans lequel le faisceau VCSEL, émis verticalement, est redirigé dans le plan horizontal des fibres.
Ces travaux de recherche appliquée pourront donc avoir des retombées directes pour les communications optiques, mais également dans le domaine de la spectroscopie miniaturisée et des capteurs embarqués.

Activités

Il s'agira dans un premier temps de contribuer à la mise en place d'un banc de couplage optique multi-axes pour mettre en œuvre la méthode. On déterminera ensuite expérimentalement les meilleures conditions photochimiques conduisant à un couplage optimal, tout d'abord pour une longueur d'onde standard de 850nm (courtes distances), puis de 1.31µm et 1.55µm (applications télécom). Les résultats expérimentaux obtenus seront confrontés à la modélisation à l'aide d'un outil de calcul numérique de la propagation guidée de faisceaux Gaussiens. Plusieurs configurations initiales seront étudiées (tailles de mode, distance axiale et désalignements latéraux). Les dispositifs étudiés seront préparés et caractérisés au sein de la salle blanche du LAAS et en collaboration avec l'IS2M CNRS et une PME. Enfin, les nouvelles potentialités offertes par la fabrication additive par impression 3D seront également exploitées pour intégrer un lien flexible auto-écrit dans un module compact polymère pliable à 90 et parvenir ainsi à un résultat directement valorisable.

Compétences

Le/la candidat(e) devra avoir une solide formation en optoélectronique /photonique (doctorat), un goût prononcé pour le travail expérimental et pour la caractérisation optique, ainsi qu'une aptitude au travail en équipe. Une expérience de recherche en optique guidée ou sur la réalisation de VCSELs sera appréciée.

Pour candidater fournir un CV + lettre de motivation + 2 noms de référence via le formulaire du Portail Emploi du CNRS.
Les candidatures dont le CV n'est pas en adéquation avec les compétences requises et/ou avec une lettre de motivation sans lien avec le sujet ne seront pas considérées.

Contexte de travail

L'étude sera menée au sein de l'équipe MICA et des plateformes technologiques et de caractérisation du LAAS-CNRS, unité propre du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), en étroite collaboration avec l'IS2M-CNRS pour les aspects matériaux.

Contraintes et risques

Expérimentations optiques, risques laser, travail ponctuel en salle blanche.

Informations complémentaires

La date effective de prise de fonction dépend des délais administratifs ZRR (zone à régime restrictif) - prévoir 2 mois environ entre la candidature et la prise de fonction.


Offre postdoctorale sur les résonateurs optiques fibrés Fabry-Pérot de forte finesse et la génération de peignes Kerr de fréquences

 

Période

12 mois, démarrage vers Janvier 2022. Possibilité de poursuite envisagée.

Description du projet

Depuis la consécration en 2005 des travaux de T. Hänsch et J. Hall sur les peignes de fréquences optiques permettant d’établir un lien cohérent entre les fréquences optiques et microondes, l’activité de recherche sur la métrologie de fréquences optiques est en constante progression. Ceci a permis la découverte de nouvelles technologies et le développement de nombreuses applications comme la télécommunication optique cohérente, la génération d’impulsions optiques ultra-courtes, la synthèse d’enveloppes optiques, la spectroscopie par peignes de fréquence, la génération de signaux microondes et térahertz de faible bruit de phase. Pour de telles applications, les résonateurs optiques de forte finesse et d’indice non-linéaire élevé constituent les composants clés pour la génération de peignes de fréquence par effet Kerr non-linéaire.

Le candidat sera recruté dans le cadre d’un projet ANR de 36 mois ayant démarré en mai 2021, financé et soutenu par la DGA. Ce projet qui regroupe un consortium de partenaires académiques et industriels est dédié à l’optimisation de mini-résonateurs Fabry-Pérot fibrés et de leur implémentation dans la génération de référence microonde de faible bruit de phase.

L’objectif de ce travail postdoctoral d’un an consiste à poursuivre les deux années de recherche ayant visé à la conception et l’amélioration de la finesse de mini-résonateurs Fabry-Pérot fibrés. L’optimisation de la finesse et des propriétés physiques de ces résonateurs est d’une grande importance si l’on désire les employer dans des systèmes optoélectroniques de génération de signaux microondes de faible bruit de phase basé sur la génération de peignes Kerr de fréquence optique. Ce travail de recherche à dominante expérimentale sera focalisé sur le design, la conception et le test des résonateurs menée en parallèle avec la conception du système de génération de peignes Kerr. Ceci n’exclue pas la poursuite d’investigations théoriques.

Compétences

En raison du caractère militaire et défense de ce projet et de la nature du soutien financier, le candidat doit être citoyen de l’union européenne ou de nationalité suisse.

Le candidat doit être (ou sera très prochainement) titulaire d’un doctorat dans le domaine des systèmes optiques fibrés, de l’optique non-linéaire et/ou des systèmes de communication optiques. Idéalement, nous recherchons un candidat avec une expérience dans les résonateurs optiques de forte finesse dédiés à la génération de peignes Kerr de fréquences et la génération de signaux microondes de faible bruit de phase.

Nous recherchons préférentiellement un candidat ayant une bonne expérience et motivation dans la poursuite de recherche expérimentale. Ce travail va requérir un grand investissement dans l’amélioration du design des résonateurs optiques et du dispositif de génération de peignes Kerr ainsi que de la métrologie dans le domaine optique et microonde.

Le candidat devra donc intégrer rapidement un projet de recherche déjà en cours en montrant une bonne capacité d’interaction avec les partenaires de ce projet. Des compétences en travail collaboratif et communication scientifique sont requis également.

Les candidats très motivés de poursuivre leur carrière dans le domaine académique et de la recherche seront soutenus et encouragés pour joindre notre laboratoire.

Informations supplémentaires et modalités

Pour plus d’informations sur le post-doc, contacter Arnaud FERNANDEZ à afernand@laas.fr

L’appel à candidature est ouvert et les entretiens se feront au fil de l’eau. Nous clôturerons l’appel à compter du moment où un candidat sera recruté. Merci de soumettre votre candidature dès que possible à cette adresse email : afernand@laas.fr

Votre candidature devra inclure :

- Lettre de motivation
- CV
- Copie du diplôme de doctorat ou bien la date de soutenance prévue
- Liste des publications
- Contact de deux référents


Offre H/F post-doctorat : Détermination de la mobilité des porteurs de charges dans des n-acènes à partir de composants type OFET et Van der Paw

 

Missions

Ce post-doctorat s'inscrit dans notre projet de recherche dédié à la mesure de la mobilité de charges dans des semiconducteurs organiques type « n-acènes ». Les objectifs principaux sont le développement et la systémisation de méthodologies instrumentales basées sur la caractérisation de composants type OFET, 4 pointes et Gated Van der Pauw.

Le chercheur postdoctoral sera en charge du travail expérimental (fabrication des composants, mesures électriques), l’analyse et l’interprétation des résultats et leurs présentations orale et écrite.

Activités

Ce projet nécessite un important travail d'élaboration et de caractérisation de composants organiques de type transistors à effet de champ (OFET). Il s'appuiera sur de solides connaissances en électronique organique et en caractérisation électronique de composants. Le candidat devra maîtriser les techniques de fabrication de composant en salle blanche (dépôt de type évaporation sous vide, spin-coating) et les techniques de caractérisation de matériaux (Absorption, AFM,…) et de composants électroniques (I-V, C-V).

Le postdoctorant devra gérer la conception et la réalisation des composants. Il (elle) devra planifier, exécuter la caractérisation et interpréter les résultats obtenus pour déterminer les propriétés électroniques et de transport fiables.

Compétences

Le ou la candidate doit être titulaire d’un doctorat en électronique organique ou micro-électronique. Le (la) candidat(e) idéal(e) pour ce projet devra faire preuve d'une solide expérience en fabrication et caractérisation de composants. Une expérience en physique des composants sera un atout important. Nous recherchons un chercheur qui saura s'impliquer dans son projet, expérimenté et très motivé.

De plus, le(la) candidat(e) doit être capable de travailler de manière indépendante ainsi qu'avec d'autres membres du projet et des collaborateurs en fonction de l'évolution du projet.

Les candidatures n’ayant pas le profil ne seront pas considérées.

Contexte de travail

Le chercheur postdoctoral fera partie de l'équipe MPN du Laboratoire LAAS-CNRS localisé à Toulouse.

Ces travaux de recherche seront réalisés au sein de la plateforme technologique et de caractérisation du laboratoire.

Informations complémentaires

La candidature devra comporter un CV détaillé, une lettre de motivation, un résumé de recherche et au moins deux personnes susceptibles d'être contactées

Pour postuler : via le formulaire du Portail Emploi du CNRS
date limite : mardi 16 mars 2021


Postdoctoral Position in Condensed Matter Theory

Offre à lire sur la page en anglais


Development of nano-probe technology for high-resolution electrophysiology

Offre à lire sur la page en anglais


Revenir