Offres d'emplois techniques

 


Les offres :

 

 

Research Engineer or post doctoral position for conception and characterization of RF sensors

 

Context

Since the late 1990s, wireless sensor networks emerge as a key technology for numerous applications (domestic, health, environmental, industrial, military, ...) and especially for SHM (Structural Health Monitoring).

In the 2000’s a new class of wireless sensor with electromagnetic transducers appeared, combining RF-MEMS technologies and wireless sensors and using electromagnetic transducers. These transducers are mainly composed of a variable RF impedance or RF resonator connected to an antenna that can be interrogated through backscattered wave analysis. Several concepts are possible to realize a sensor with this kind of device by changing the size, the RF properties of a material constituting the devices and the coupling between different parts of the devices (using displacement of a fluid or mechanical part). The main advantages of these types of wireless chipless passive sensors are : 1) the full energy autonomy (no consumption and no battery), 2) the long range (several ten of meters) interrogation distance compare to other kind of passive sensors (like Surface Acoustic Wave or classical RFID sensors), 3) the high miniaturization (using mm-wave frequency : 24GHz and 79GHz), 4) the compatibility with harsh environments (no active electronic circuits, no battery), 5) the large range of physical and chemical applications.

CNRS-LAAS (MINC team) was among the first laboratories in the world to investigate this new kind of sensors. This laboratory has already validated several original concepts for pressure, temperature, stress and nuclear radiation transducers [1-2] but also Frequency-Modulated Continuous-Wave radar for the wireless localization, identification and reading of these transducers [3-4].

Several funded projects started in 2015 in collaboration with industrial partners and we are looking for a research engineers (or post doctoral position) for 12 to 24 months. Two engineers are today involved in these projects mainly for material and technological aspects. We are now looking for an engineer with RF competences for design and characterization. Depending on the candidate background it will be also possible to be involved in cleanroom for technological process.

 

The position offer is open from 1st  April 2017 and the starting is for 1st of May 2017 or 1st of June if possible.

 

[1] P. Pons, H. Aubert, M. Tentzeris, “Overview of Electromagnetic Transducers with Radar Interrogation for Passive Wireless Sensors Applications”, International Conference on Microwaves, Radar and Wireless Communications (MIKON), June 16-18  2014, Gdansk, Poland

[2] E Debourg, A Rifai, H. Aubert, I. Augustyniak, P. Knapkiewicz, J. Dziuban, M. Matusiak, M.Olszacki, P.Pons, “High doses wireless radiation sensor using electromagnetic transducers”, European Microwave Week, 6-11 Sept 2015, Paris

[3] H. Aubert, F. Chebila, M. Jatlaoui, T. Thai, H. Hallil, A. Traille, S. Bouaziz, A. Rifaï, P. Pons, P. Menini, M. Tentzeris, “Wireless Sensing and Identification based on RADAR Cross Sections Variability Measurement of Passive Electromagnetic Sensors”, Annals of telecommunications, vol. 68, no7-8, Aug 2013, pp. 425-435

[4] D Henry, P Pons, H Aubert, “3D Scanning Radar for the Remote Reading of Passive Electromagnetic Sensors”, International Microwave Symposium (IMS), 17-22 May 2015, Phoenix, USA

 

Job profile

  • RF conception of transducers using electromagnetic software (HFSS, ADS)
  • RF characterization of transducers using on probe S parameter measurements
  • Radar measurements of transducers

 

Contact : Patrick PONS (ppons@laas.fr), Hervé AUBERT (aubert@laas.fr)

 


 

 

 

Ingénieur(e) de Recherche en détection d’Obstacles par stéréovision pour des véhicules autonomes

 

Lieu: LAAS-CNRS, Equipe de recherche RAP (Robotics, Action and Perception), Toulouse

            (en coopération avec l’entreprise Easymile)

 

L’entreprise Easymile et le laboratoire de recherche LAAS-CNRS, localisés à Toulouse, sont partenaires du projet de recherche collaboratif SafeBus financé par la région Occitanie. Easymile développe un véhicule électrique sans conducteur exploité pour la mobilité dite «intelligente» sur des trajets courts et pré-définis dans divers types d’environnement, par exemple transports privés dans des grands sites industriels, ou transports collectifs sur des voies réservées en site urbain.

Le véhicule EZ10 est déjà testé dans plusieurs villes dans le monde (Paris, Singapour, Suède, Australie…) pour mettre en œuvre des moyens innovants de transport collectif sur des courtes distances (le scénario du « dernier km »): comme ce véhicule exécute des mouvements dans des environnements humains, une contrainte critique concerne la sécurité, à savoir la détection et l’évitement d’obstacles qui pourraient être soit immobiles sur la trajectoire du véhicule, soit mobiles avec un risque de collision.

Depuis plus de trente ans, de nombreuses solutions, exploitant divers capteurs,  ont été proposées dans les communautés « Robotique » ou « Transport Intelligent ». Le véhicule EZ10 est équipé de nombreux capteurs : télémètres laser 2D or 3D, radars, caméras… Des fonctionnalités simples et fiables sont déjà intégrées pour que le véhicule stoppe dès qu’un obstacle est détecté près de sa trajectoire.

Le projet SafeBus a pour objectif d’améliorer ces fonctionnalités, en diminuant le taux de fausses alarmes, et en proposant une stratégie d’évitement dans des situations bien définies. Le projet vise à développer un système multi-sensoriel, combinant des données 3D ou visuelles afin de détecter, identifier et suivre des obstacles, en estimant leurs positions et vitesses.

L’équipe du LAAS-CNRS se consacrera principalement à la détection d’obstacles à partir de la stéréovision.  

 

Profil : ingénieur en début de carrière (27891€ / an)

Durée: 18 mois (avec possible continuation chez Easymile)

Date de début si possible : Juin 2017.

 

Compétence: informatique, systèmes embarqués (C++, GPU…), vision (Open CV…)

 

Candidature: envoyer un mail à michel.devy@laas.fr avec un CV et une lettre de motivation.

 


 

 

Ingénieur(e) d'étude et développement électronique/mécatronique

 

Dans le cadre du démarrage du projet 2IDO (Internet Industriel des Opérateurs et des Objets), projet regroupant de grands groupes industriels  (Airbus Safran Launchers, Altran Connected Solutions, Arkema, Areva, Total)  et des partenaires académiques, le CEA LIST et le LAAS-CNRS, Unité propre du CNRS, basée à Toulouse. Dans ce cadre, le LAAS-CNRS  recrute un(e) ingénieur(e) d’études ou de recherche pour développer un système performant assurant à faible coût la récupération et la gestion de l’énergie de systèmes communicant sans fil (ex : capteurs sans fil) déployés dans des environnements industriels contraignants. Le dispositif viendra en appui / remplacement d’une alimentation par pile.

 

Dans ce contexte, vos principales missions seront les suivantes :

* Recherches bibliographiques sur les technologies de récupération et conversion d'énergie pour alimenter des systèmes alimentés et communicant sans fil.

* Participation à l’élaboration du cahier des charges

* Analyse des ressources disponibles en fonction de l’environnement industriel proposé.

* Etude, développement et choix des concepts.

* Mise en place d'un protocole de tests et essais.

* Dimensionnement / Modélisation.

* Conception du système.

* Prototypage du récupérateur d'énergie et de son électronique associée.

* Test et validation.

* Rapport technique

* Rédaction des documents de certification.

 

 

Profil recherché :

Post doc ou Ingénieur(e)  de spécialité  Electronique  et /ou  Mécatronique,  vous avez un goût prononcé pour l'innovation. Vous faites preuve de rigueur, d'esprit d'équipe et d'initiative. Bon niveau d'anglais requis.

CDD de 2 ans à pourvoir à partir du 15 mars 2017.

Sujet : Récolte d'énergie ambiante en environnement industriel.

 

Compétences liées à la réalisation des activités du métier :

•          Maitrise des outils spécifiques

•          Bonne communication écrite et orale en français

•          Anglais : parlé, lu et écrit

•          Niveau d'étude : Bac +5 en Electronique/Electrotechnique/Mécatronique ou doctorat

 

Attitudes professionnelles requises

•          Méthode, précision, rigueur

•          Capacité à travailler en équipe. Reporting

•          Créativité,  Autonomie

 

Contact : Vincent BOITIER

vboitier@laas.fr

 

 

 


 

 

Instrumentation et développement d'un modèle comportemental pour la surveillance de paramètres vibratoires

POSTE : Ingénieur de recherche

CADRE

Le sujet s'inscrit dans un projet en lien avec un industriel qui consiste à montrer par l'instrumentation, la faisabilité de détecter une dérive dans le comportement d'un système industriel par le suivi de paramètres thermiques et vibratoires. L'objectif est de pouvoir contrôler à distance, de manière automatique et en continu l’état de son bon fonctionnement afin d'assurer une maintenance préventive efficace.

MISSION

Le candidat travaillera au sein de l'équipe S4M du LAAS et devra participer au choix de l'instrumentation nécessaire pour la collecte des mesures et développer les algorithmes de surveillance selon les concepts proposés par les chercheurs de l'équipe.

ACTIVITES

Les travaux porteront sur :

- l'étude et le choix de capteurs du commerce pouvant répondre à une instrumentation à demeure pour la mesure en continu des paramètres de surveillance d'un système et ce en environnement contraint industriel,

- la collecte, le traitement et l’analyse des données. Le travail principal consistera à modéliser le comportement de fonctionnement normal du système durant une période d'observation et d'analyser ensuite des anomalies de comportement à chaque instant ou de manière longitudinale,

- le retour d’information de l’état fonctionnel de la machine à l’opérateur de suivi (tableaux de bord sous forme d'IHM).

COMPETENCES ET QUALITES REQUISES

Un profil en informatique appliquée est requis (connaissance de langages de programmation : C/C++, Java, ou Python, base de données, IHM)

Autonomie et travail en équipe

COMPETENCES COMPLEMENTAIRES SOUHAITEES

Un intérêt pour l'instrumentation des systèmes et la validation pratique

FORMATION REQUISE

Le candidat devra être titulaire au minimum d’un diplôme Bac+5

CONTRAT

CDD à durée de : 9 mois (Avril à Décembre 2017)

Contact : Eric CAMPO : eric.campo@laas.fr

 


 

Développement des prototypes fonctionnels d’objets optiques connectés

POSTE : Ingénieur de recherche

CADRE

Cet emploi s’inscrit dans le cadre de l’ouverture d’un laboratoire commun entre le LAAS et un industriel leader dans son domaine. L’objectif de cette collaboration est de développer des prototypes fonctionnels d’objets optiques connectés, ayant des fonctions de modulation d’amplitude et de phase, sur substrats transparents.

MISSION

Le candidat, en s’intégrant au sein d’une équipe fortement pluridisciplinaire, devra participer tout d’abord au développement des algorithmes nécessaires au bon fonctionnement des objets connectés, puis au développement des logiciels embarqués, le tout sur plateforme ARM.

ACTIVITES

Développement d’algorithmes et de scénarios.

Transcription en C/Assembleur

Optimisation bas niveau

Fabrication de prototypes (Impression 3D, Arduino….)

COMPETENCES ET QUALITES REQUISES

            Autonomie et travail en équipe

            Fort intérêt pour les objets connectés, l’algorithmique et a programmation de bas niveau.          

COMPETENCES COMPLEMENTAIRES SOUHAITEES

Des expériences personnelles dans des groupes tels que clubs robotiques/clubs informatiques seront appréciées.

FORMATION REQUISE

            Le candidat devra être titulaire au minimum d’un diplôme Bac+5

CONTRAT

            CDD à durée de : 1 an renouvelable.

Contact : Henri Camon:  Henri.Camon@laas.fr

 

 

Revenir