Retour sur les Journées nationales de la robotique humanoïdes 2020

Lundi, 6 Juillet, 2020

Les 25 et 26 juin dernier, les Journées nationales de la robotique humanoïde (JNRH2020) ont été organisées par l'équipe projet Auctus d'Inria Bordeaux Sud-Ouest en collaboration avec une des équipes d'animation du groupement de recherche (GDR) Robotique. La crise sanitaire que nous avons connue a amené les organisateurs à proposer un format inédit, virtuel, afin de respecter les contraintes de distanciation physique induites par la pandémie de la COVID-19. Au cours de ces deux journées, ce sont près de 20 présentations qui ont pu être proposées aux participants. Parmi elles, deux « présentations invitées », celle de Christian Duriez de l’équipe-projet DEFROST (Inria Lille Nord-Europe) qui a permis une ouverture au-delà de la robotique humanoïde et une intervention plus locale avec celle de l’équipe Rhoban de l’université de Bordeaux. Vous pourrez retrouver les informations de toutes ces interventions sur le site web dédié.

Réunir la communauté scientifique

Les JNRH ont pour objectif de rassembler la communauté nationale de la recherche en robotique, académique et industrielle, autour des problématiques scientifiques de la robotique humanoïde. Les enjeux sont multiples : conception mécanique et mécatronique, modélisation, commande, optimisation numérique, planification, perception, intelligence artificielle, analyse du mouvement, etc. Ces rencontres permettent également d’ouvrir les réflexions de la communauté humanoïde à celles de la communauté des sciences du vivant et notamment les domaines de la biomécanique et des neurosciences, afin de pouvoir s’enrichir mutuellement des connaissances et résultats réciproques. La pluridisciplinarité et la transversalité des recherches est en effet un des atouts essentiels à ce pan de la recherche en robotique.

Réunir la communauté autrement

Cette rencontre annuelle a donc son importance dans la communauté scientifique, notamment pour les doctorants et postdoctorants. Il a ainsi fallu redoubler d’ingéniosité pour qu’elle soit maintenue cette année en raison des conditions sanitaires que nous connaissons. Hébergé sur un serveur dédié au LAAS, les conférences ont pu être diffusées en live-web grâce à l’outil BigBlueButton. « Un des avantages de ce format de rencontre est qu’il a permis 80 inscriptions (pic de 70 connexions simultanées sur les deux jours) là, où, une rencontre sur site ne l’aurait pas permis actuellement » nous explique Vincent Padois. « En outre, au-delà du contexte actuel, pour ce type de rencontre, de plus en plus de membres de la communauté hésitent aujourd’hui à faire un trajet coûteux en temps, financièrement et écologiquement parlant. A contrario, certains ne souhaitent pas participer à ce type d’évènement « à distance » car un des aspects importants manque : les temps de convivialité (repas, pause-café, etc.) où un grand nombre des échanges informels ont lieu. À l’avenir, si les conditions sanitaires le permettent, je pense qu’il sera bon de proposer une formule « hybride » : assurer du présentiel mais toujours prévoir une version en live-web et ce, afin de satisfaire au mieux aux besoins de chacun. »

Retrouvez l'article sur le site de l'INRIA