Mobilité_old

La mobilité présente à la fois des aspects positifs et négatifs. Du côté négatif, la mobilité introduit de nouvelles menaces (par exemple, la faible connectivité ou le risque d’écoute des communications sans fil). Sur le plan positif, la notion de localité, lorsqu'elle est exploitée correctement, peut être bénéfique pour la conception des systèmes. Ces deux facettes de la mobilité doivent être étudiées dans le contexte de systèmes ubiquitaires résilients. La protection des données personnelles constitue également un défi majeur.

Nos recherches relatives à l'architecture des systèmes ont pour objectif à développer des technologies novatrices permettant de laisser aux individus le contrôle de leurs données personnelles, et d’empêcher les applications et des dispositifs mobiles de divulguer des informations personnelles sans le consentement de leurs utilisateurs [1, 2]. Nos travaux récents se concentrent principalement sur la protection de la vie privée en considérant les données géo-localisées.

Nos recherches relatives à l’analyse des systèmes dans un contexte de mobilité, portent sur: i) le développement de techniques d'évaluation de la protection de la vie privée considérant le problème particulier de dés-anonymisation de données géo-localisées, ii) la modélisation des interactions dans un contexte mobile et iii) le développement de stratégies de tests pour les applications mobiles.

[1] C. Aguilar-Melchor, Y. Deswarte, "Trustable Relays for Anonymous Communication", Transactions on Data Privacy, Vol.2, N°2, pp.101-130, September 2009.    
[2] Y. Deswarte, S. Gambs,  “A Proposal for a Privacy-preserving National Identity Card”, Transactions on Data Privacy, Vol.3, N°3, pp.253-276, December 2010.

Sujets :

Retour aux Sujets de Recherche TSF