Le LAAS-CNRS et Innopsys créent Biosoft, un laboratoire consacré aux technologies de diagnostic médical

Mercredi, 3 Juin, 2015 - 11:00

Logo Biosoft

Le Laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes du CNRS (LAAS-CNRS) et la société Innopsys, spécialisée dans l’instrumentation de diagnostic médical, s’associent pour créer le laboratoire commun Biosoft, dédié au développementde nouvelles technologiesapplicables aux systèmes de biodétection médicale. Le laboratoire sera inauguré le mercredi 3 juin 2015 à 11h au LAAS-CNRS en présence de Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées et d’Anne Puech, responsable du programme LabCom à l’ANR.

L’objectif de Biosoft est de mettre en place une stratégie d’innovation technologique dans le domaine du diagnostic biologique à l’aide de dispositifs tels que des biopuces ou des biocapteurs.

Détection précoce des cancers, diagnostic d’allergies alimentaires, détection de pesticides sont quelques exemples d’applications de ces capteurs biologiques qui se heurtent toutefois à des coûts de fabrication et d’analyse trop élevés pour être largement utilisés. C’est pourquoi depuis 2006, le LAAS-CNRS et Innopsys allient leur expertise afin de proposer des instruments inédits permettant la fabrication et l’analyse à moindre coût de ces biocapteurs.

Ce partenariat a notamment bénéficié de financements publics de l’Agence nationale de la recherche (ANR), du soutien de la Région Midi-Pyrénées dans le cadre de projets labellisés par le pôle de compétitivité Cancer-Bio-Santé (CBS) et de thèses en co-financement CIFRE. Des brevets communs ont depuis été déposés et le premier équipement commercial, InnoStamp40, permettant de déposer des molécules en formant des motifs sub-microniques, a vu le jour en 2014.

Les marchés concernés par ces innovations sont ceux de l’instrumentation scientifique de laboratoire et du diagnostic médical. Cette collaboration permet de mettre en place une gouvernance commune et de partager un plan de recherche conçu pour déboucher sur le développement d’un ensemble de briques technologiques : lithographie douce pour le dépôt structuré, à l’échelle sub-micronique, de molécules, systèmes fluidiques pour automatiser les interactions moléculaires, microscopie automatisée et logiciels associés pour détecter les interactions biologiques et fournir un rapport d’analyse.

Au LAAS-CNRS, une salle expérimentale dédiée au projet regroupe les instruments et prototypes mis à disposition par Innopsys, ainsi que les équipements du laboratoire permettant la caractérisation et le "benchmarking" des nouveaux produits étudiés.

La création du laboratoire va renforcer le partenariat engagé depuis 2006 entre le LAAS-CNRS, via son équipe NanoBioSystèmes (NBS), et Innopsys. La mise en place de Biosoft permettra de valoriser les innovations technologiques, mais aussi d’accueillir une communauté académique et industrielle dans un laboratoire qui se veut ouvert et collaboratif.

Biosoft est soutenu par l’ANR dans le cadre du programme LabCom qui vise à inciter les acteurs de la recherche publique à créer de nouveaux partenariats structurés à travers la création de "Laboratoires Communs" entre une PME ou une ETI et un laboratoire d’organisme de recherche de droit public.