Décès de Daniel Estève, ancien directeur du LAAS-CNRS

Dimanche, 9 Juin, 2019

 

 

>> Laissez votre témoignage / Leave a gesture of sympathy  <<

Lire les hommages

Jean Lagasse, directeur du LAAS,
remet la médaille d'argent du CNRS à Daniel Esteve - 1981

 

Par Alain Costes
ancien directeur du LAAS-CNRS

Par Carole Rossi
directrice de recherche CNRS, ancienne doctorante de Daniel Estève (1994-1997)

Daniel Estève, directeur de recherche de classe exceptionnelle CNRS et ancien directeur du LAAS-CNRS nous a quittés le dimanche 9 juin.

Expert reconnu au niveau international dans le domaine des composants électroniques, il a toujours su orienter ses recherches et celles des membres des équipes qu’il a créées et dirigées  avec en permanence un double objectif : faire avancer les connaissances et prendre en compte les usages et les besoins par des partenariats forts avec le monde industriel.

Il a co-dirigé le LAAS de 1977 à 1996, avec un appétit d’actions hors du commun, mixant ses talents de scientifique visionnaire, de créateurs d’idées et de projets et de bâtisseur d’équipements partagés au profit de toute une communauté académique et industrielle.

Dès son entrée au laboratoire en 1962, il a fait sien le socle de fondation du LAAS : un laboratoire de recherche publique se doit d’être au premier niveau mondial dans ses activités de recherche de base, mais ne doit jamais oublier qu’il est implanté sur un territoire dont il se doit d’être un acteur majeur  la création de richesses et d’emplois

Daniel Estève était très estimé par de très nombreux chefs d’entreprise avec qui il coopérait en les aidant à créer de nouveaux produits ou services.

Il avait une puissance de travail et un pouvoir de persuasion hors du commun qu’il a toujours mis au service du LAAS ; il devait en partie ces deux qualités à son origine : la Catalogne et plus précisément Banyuls ou il est né.

Daniel ESTEVE a été pour nombreux d’entre nous un mentor, un collègue, un ami…

Il a été avant tout un homme de conviction, un grand chercheur, à l'esprit et à la parole libres, sincères et engagés, qui nous a tant appris. Il a effectué un immense travail de pionnier dans les technologies, soutenu par une intuition lumineuse : contrairement à sa réputation de chercheur dispersé, voire brouillon, Daniel Estève fut un scientifique parfaitement cohérent, œuvrant sa vie durant à la miniaturisation des systèmes et à l’intelligence embarquée.

50 ans d’expériences en recherches, en direction d’équipes et relations industrielles lui ont permis de porter un regard émerveillé sur les progrès accomplis depuis ses débuts en 1960. Retenons, parmi ses contributions, le projet Européen phare BARMINT (Basic research for microsystems integration) qui a permis au LAAS d’être à l’origine de la prise de conscience par les autorités européennes de l’émergence des microsystèmes. NEXUS, réseau européen dans les microsystèmes. PROMETHEUS qui fut un projet européen majeur à l’origine de la plupart des services électroniques embarqués que nous connaissons aujourd’hui sur nos véhicules. Sans oublier, dans les années plus récentes, le projet européen µPYROS né de son idée « folle » d’intégrer des matériaux énergétiques sur silicium pour créer des actionnements localisés et puissants.

 

Très cher Daniel, Salut ! Tu as agi, tu as eu des succès, tu as été honoré (médaille argent CNRS 1979, palmes académiques en 1981, médaille Blondel), tu n’es donc pas passé à côté de ton destin. Tu resteras pour beaucoup d'entre nous une référence. Je m’associe à tous ceux qui t'ont côtoyé, apprécié pour te témoigner mon amitié et ma reconnaissance.