CLUE : quand le vélo permet de mesurer la qualité de l'air en ville...

Vendredi, 16 Septembre, 2016

 

Avec le projet CLUE, les scientifiques toulousains et la Maison du Vélo
s’associent pour collecter des informations sur l’environnement urbain


 

Deux chercheurs de l'équipe Tolérance aux fautes de sûreté de fonctionnement informatique (TSF) du LAAS-CNRS, associée à des scientifiques du LA (Laboratoire d'Aérologie) et de TSE (Toulouse School of Economics) ont mis au point des capteurs mobiles embarqués sur des vélos pour collecter des informations sur l’environnement urbain.
La Maison du Vélo, partenaire du projet, est une association toulousaine qui propose notamment la location de vélos à la semaine, au mois ou à l’année. Le projet instrumentera une partie de ces vélos. La rotation rapide des locations (un mois en majorité) permettra d'assurer la maintenance des dispositifs.


L’objectif du projet scientifique est d’équiper une partie des vélos évoluant dans Toulouse d'un ensemble de capteurs afin d’étudier les déplacements des usagers, mais aussi de profiter du réseau de capteurs mobiles ainsi déployé pour collecter des informations sur l'environnement urbain.

Chaque dispositif est constitué de capteurs, d'une petite réserve d'énergie alimentée par la dynamo des vélos, d'une solution de stockage, et d'une interface sans fil (LoRa) permettant la collecte des données.
Evaluer l’impact de l’aménagement urbain, obtenir un échantillonnage de la qualité de l’air à différents endroits et différents moments, établir un modèle de la quantité de polluants auxquels s’expose le cycliste, et rendre ces données le plus largement accessibles, tout en conservant précision et anonymat, sont quelques-uns des défis que devra relever le projet CLUE.
Dossier de présentation


* CLUE : Cycle Base Laboratory for Urban Evolutions