Abstractions et modèles de systèmes dynamiques connectés

Ces travaux sont centrés autour de l’algorithmique des graphes. Une première approche consiste à modéliser les structures d’interactions de systèmes comme des graphes et à questionner ces modélisations. Plus précisément, nous explorons les différentes techniques d’observation de ces graphes issus de l'activité humaine, de la mobilité des utilisateurs ou de l'évolution de structures connectant les systèmes informatiques et interrogeons leurs capacités à fournir une représentation fidèle du système réel considéré.

La seconde approche se propose de renverser l’approche précédente, en étudiant les graphes comme le produit d’algorithmes inconnus. L'objet de la recherche est de comprendre les algorithmes (inconnus) ayant généré ces graphes. Cette approche est fondamentale pour la transparence algorithmique, par exemple afin de comprendre les mécanismes des moteurs de recommandation en observant uniquement les entrées sorties de ces systèmes[1].

 

[1] Le Merrer E., Tredan G., The Topological Face of Recommendation, 6th  International Conference on Complex Networks and their Applications (COMPLEX NETWORKS 2017), pp.897-908, 2017.