Retour au site du LAAS-CNRS

Laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes

Publications de l'équipe MOST

Choisir la langue : FR | EN

347documents trouvés

17314
23/06/2017

Understanding traps location and impact on AlGaN/GaN HEMT by LFN noise & transient measurement, and T-CAD simulations

J.G.TARTARIN, D.SAUGNON, O.LAZAR, G.MAILLOT, L.BARY

MOST, I2C

Manifestation avec acte : International Conference on Noise Fluctuations ( ICNF ) 2017 du 20 juin au 23 juin 2017, Vilnius (Lithuanie), Juin 2017, 4p. , N° 17314

Lien : https://hal.laas.fr/hal-02087930

Diffusable

140933
17202
19/05/2017

Étude d'une électronique refroidie pour un oscillateur hyperfréquence à résonateur supraconducteur

D.CHAUDY, O.LLOPIS, B.MARCILHAC, Y.LEMAITRE, O.D'ALLIVY KELLY, J.M.HODE

MOST, UMP Thalès, Thales Airborne Systems

Manifestation avec acte : Journées Nationales Microondes ( JNM ) 2017 du 16 mai au 19 mai 2017, St Malo (France), Mai 2017, 4p. , N° 17202

Lien : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01542526

Diffusable

Plus d'informations

Résumé

Le choix de composants actifs à faible bruit de phase et leur modélisation est indispensable à la réalisation de sources hyperfréquences à haute pureté spectrale. Différents transistors ont donc été testés vis-à-vis de leurs caractéristiques en gain et en bruit de phase à basse température. Un modèle électrique du composant sélectionné a été extrait et les premières simulations de l'oscillateur cryogénique se révèlent particulièrement prometteuses en termes de pureté spectrale (-155 dBc/Hz à 1 kHz de la porteuse à 1 GHz)

140392
17562
19/05/2017

Transformateurs d'impédance 3D compacts adaptés pour applications RF et microondes

A.CAYRON, O.BUSHUEVA, A.GHANNAM, A.MAGNANI, C.VIALLON, T.PARRA

MOST, 3DiS Technologies

Manifestation avec acte : Journées Nationales Microondes ( JNM ) 2017 du 16 mai au 19 mai 2017, St Malo (France), Mai 2017, 4p. , N° 17562

Lien : https://hal.laas.fr/hal-01702744

Diffusable

Plus d'informations

Résumé

Un nouveau type de transformateur RF compact composé d’enroulements solénoïdaux 3D a été développé et caractérisé. L’ajout de capacités MIM aux extrémités des solénoïdes a permis la conception de transformateurs d’impédance à 2, 4 et 8 tours, adaptés sur des bandes de fréquences s’étendant de 1 GHz à 13 GHz. Les performances obtenues se situent à l’état de l’art. Elles montrent une transmission supérieure à -1 dB sur une large bande de fréquences, et une réflexion inférieure à -14 dB aux fréquences d’adaptation.

142600
17210
19/05/2017

Génération millimétrique à 90 GHz à partir d'un oscillateur optoélectronique couplé à 30 GHz

V.AUROUX, R.KHAYATZADEH, A.FERNANDEZ , O.LLOPIS

MOST

Manifestation avec acte : Journées Nationales Microondes ( JNM ) 2017 du 16 mai au 19 mai 2017, St Malo (France), Mai 2017, 4p. , N° 17210

Lien : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01542533

Diffusable

Plus d'informations

Résumé

Une référence de fréquence est obtenue à 90 GHz à partir de la génération du troisième harmonique d'un oscillateur optoélectronique couplé à 30 GHz. L'influence du point de polarisation du modulateur Mach-Zehnder sur le battement RF, ainsi que sur le spectre optique, est présenté. Le signal à 30 GHz et son troisième harmonique sont générés en sortie de photodiode à des puissances de −15.5 dBm et −15.8 dBm respectivement. Une mesure de bruit de phase pour chacun des signaux a été réalisée et des niveaux de bruit de phase de −103 dBc/Hz et −95 dBc/Hz à 1 kHz de la porteuse à 30 GHz et 90 GHz respectivement ont été relevés.

140438
17561
19/05/2017

Solénoïdes 3D compacts pour applications RF

O.BUSHUEVA, A.GHANNAM, A.MAGNANI, A.CAYRON, C.VIALLON, T.PARRA

MOST, 3DiS Technologies

Manifestation avec acte : Journées Nationales Microondes ( JNM ) 2017 du 16 mai au 19 mai 2017, St Malo (France), Mai 2017, 4p. , N° 17561

Lien : https://hal.laas.fr/hal-01702868

Diffusable

Plus d'informations

Résumé

Ce papier présente un procédé technologique faible coût dédié à l'intégration d'inductances 3D compactes et à hautes performances. Ce procédé s'appuie sur deux étapes de métallisation réalisées par croissance électrolytique. La première réalise la partie inférieure du solénoïde tandis que la seconde métallise simultanément les flancs verticaux et la partie supérieure. Plusieurs inductances de 2,3 nH à 9,5 nH ont été fabriquées sur un substrat en verre. La plus petite inductance affiche un facteur de qualité maximum de 58 pour une fréquence de résonance de 19,1 GHz tandis que la plus forte densité d'intégration (64 nH/mm²) est obtenue pour l'inductance de 9,5 nH.

142598
17321
19/05/2017

Sur la limitation des diviseurs fractionnaires numériques pour la division de fréquence d’oscillateurs opto-électroniques

A.COLLET, E.TOURNIER

MOST

Manifestation avec acte : Journées Nationales Microondes ( JNM ) 2017 du 16 mai au 19 mai 2017, St Malo (France), Mai 2017, 4p. , N° 17321

Lien : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01539442

Diffusable

Plus d'informations

Résumé

L’exploitation d’oscillateurs opto-électroniques de fréquence élevée en tant que références dans la synthèse de fréquences plus basses, permet d’éviter l’utilisation des multiplieurs de fréquence programmables des synthèses de fréquence plus classiques, et donc la dégradation du bruit de phase qu’ils engendrent : seule une opération de division est alors nécessaire. Pour obtenir une finesse de réglage suffisante, des diviseurs fractionnaires doivent être considérés, tels que ceux à base de modulateurs Σ∆. Cet article met en évidence l’amélioration apportée par cette technique de division, mais discute également de ses limitations et montre que les diviseurs fractionnaires numériques ne sont pas conçus pour fonctionner seuls, en dehors d’une PLL, et qu’il n’est donc pas possible de faire l’économie de cette dernière et de son bruit. Des simulations illustrant le propos et basées sur le logiciel CppSim sont proposées.

140977
17201
19/05/2017

Evaluation de la fiabilité d'une Technologie SiGe 0,25µm pour applications spatiales

C.ROBIN, S.ROCHETTE, S.DESGREZ, J.L.MURARO, D.LANGREZ, J.L.ROUX, M.CIRILLO, L.ESCOTTE, O.LLOPIS, J.GRAFFEUIL

Thalès Alenia Space, CNES, IHP, MOST

Manifestation avec acte : Journées Nationales Microondes ( JNM ) 2017 du 16 mai au 19 mai 2017, St Malo (France), Mai 2017, 4p. , N° 17201

Lien : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01542541

Diffusable

Plus d'informations

Résumé

Cet article présente une évaluation de la fiabilité de la technologie SiGe SGB25 de la fonderie européenne IHP. Nous proposons ici une méthodologie permettant d'adresser les exigences liées aux contraintes spatiales. Pour cela des véhicules de test spécifiques ont été conçus. Ces véhicules de test seront ensuite introduits dans différentes files d'essais de vieillissement dont le but est de définir une aire de sécurité de fonctionnement en termes de contraintes électriques statiques et dynamiques. Nous attacherons une attention toute particulière à l'influence des modes de dégradation sur les performances en bruit.

140376
17319
05/05/2017

A digital sine-weighted switched-Gm mixer for single-clock power-scalable parallel receivers

R.KASRI, E.KLUMPERINK, P.CATHELIN, E.TOURNIER, B.NAUTA

MOST, Twente, ST Microelectronics

Manifestation avec acte : IEEE Custom Integrated Circuits Conference ( IEEE CICC ) 2017 du 30 avril au 03 mai 2017, Austin (USA), Mai 2017, 4p. , N° 17319

Lien : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01539447

Diffusable

Plus d'informations

Abstract

This paper presents a mixed A/D architecture for parallel channelized RF receiver applications. Its power consumption scales with the number of active receivers and hence with the available overall data rate. A digital sine-weighted switched-Gm mixer with a DDFS per channel is proposed as a zero-IF mixer. The DDFS of all channels are programmable via a Look up Table and are driven by a single central clock. Each channel also exploits a 2-path filter to increase selectivity and interference robustness. To demonstrate the concept two parallel receivers were implemented in a 28nm UTBB FD-SOI CMOS, with 9.5mW/receiver, achieving 40dB of dynamic range, 13dB NF and better than 75 dB inter-receiver isolation.

140973
17151
03/05/2017

Conception de circuits RF en CMOS SOI pour modules d’antenne reconfigurables

D.NICOLAS

MOST

Doctorat : Université de Toulouse III - Paul Sabatier en co-tutelle avec CEA Grenoble, Mai 2017, 231p., Président: J.GAUBERT, Rapporteurs: T.TARIS, Examinateurs: E.LAUGA, J.VERDIER, Directeurs de thèse: T.PARRA, A.GIRY , N° 17151

Lien : https://hal.laas.fr/tel-01591595

Diffusable

Plus d'informations

Résumé

dans le contexte des applications mobiles, les contraintes de conception des chaînes d’émission toujours plus performantes et de taille réduite demandent de compenser la forte sensibilité des caractéristiques des antennes à leur environnement. En particulier, il est nécessaire de maîtriser l’impédance de l’antenne pour optimiser l’efficacité énergétique de la chaîne de transmission. Or, les solutions actuelles se montrent encombrantes. Dans cette thèse, plusieurs pistes basées sur l’implémentation de condensateurs variables ont été étudiées et ont conduit à la réalisation et la caractérisation de nouveaux dispositifs RF intégrés à même de participer à cet effort. Après une présentation du contexte et de l’état de l’art, nous proposons une étude de condensateurs variables basés sur la technique des capacités commutées. L’étude a permis la réalisation de deux condensateurs variables en technologie CMOS SOI 130 nm pour des applications d’adaptation d’impédance et d’antenne agile en fréquence. Un premier démonstrateur d’antenne fente agile en fréquence visant les bandes LTE situées entre 500 MHz et 1 GHz et utilisant ce type de condensateur a ensuite été réalisé puis validé. Un système d’accord permettant de corriger les désadaptations d’antenne a ensuite été étudié et a donné lieu à la réalisation de deux circuits intégrés en technologie CMOS SOI 130 nm. Le premier circuit est un détecteur d’impédance capable de fonctionner sur une gamme de puissance étendue de 0-40 dBm pour une plage de fréquences de 600 MHz-2,5 GHz. Le deuxième circuit intègre une version améliorée du détecteur avec un circuit d’adaptation variable autorisant la réalisation d’un système d’accord d’antenne autonome et compact représentant une avancée importante par rapport à l’état de l’art.

140153
17132
30/03/2017

Application des lasers fibrés à verrouillage de modes à la génération très haute fréquence à haute pureté spectrale

V.AUROUX

MOST

Doctorat : Université de Toulouse III - Paul Sabatier, 30 Mars 2017, 119p., Président: P.ARGUEL, Rapporteurs: P.FERON, F.BRETENAKER, Examinateurs: A.LE KERNEC, G.SANTARELLI, T.M.PRIGENT VU, Directeurs de thèse: O.LLOPIS, A.FERNANDEZ , N° 17132

Lien : https://hal.laas.fr/tel-01560899

Diffusable

Plus d'informations

Résumé

Le développement technologique dans le domaine des télécommunications, ainsi que des systèmes de détection, a accru ces dernières années la nécessité de signaux de référence présentant une très haute pureté spectrale. L’augmentation des débits, la saturation des bandes de fréquence ainsi que les performances imposées pour la détection radar ont ouvert la voie à la génération micro-onde par l’optique. Ces références de fréquence sont souvent issues d’oscillateurs optoélectroniques (OEO). Ces oscillateurs intègrent un élément de stockage de l’énergie au travers de résonateurs ou de longues lignes à retard fibrées afin d’augmenter leur facteur qualité et permettant ainsi d’atteindre des performances supérieures aux signaux multipliés à partir de sources basses fréquences ou directement à partir d’oscillateurs micro-ondes à résonateur diélectrique (DRO). Une topologie originale d’oscillateurs optoélectroniques a été proposée à la fin des années 1990 par une équipe américaine : il s’agit de remplacer le résonateur passif nécessitant un verrouillage du laser sur ce dernier par un résonateur actif, intégrant un amplificateur optique. Ce résonateur actif, un laser à blocage de modes, permet un couplage entre l’oscillation optique du laser et l’oscillation optoélectronique. On parle alors d’oscillateur optoélectronique couplé (COEO). Les performances du COEO sont étroitement liées à la pureté spectrale du signal issu du laser à blocage de modes. Ce travail de thèse traite de l’étude et de l’optimisation de ces systèmes. Une étude approfondie sur le bruit dans les amplificateurs optiques a tout d’abord été menée afin de déterminer quel type d’amplificateur choisir pour le COEO et sous quelles conditions l’amplification optique apporte un bruit de phase minimal. Ensuite, un COEO à 10 GHz a été réalisé, présentant un très faible bruit de phase atteignant – 132 dBc/Hz à 10 kHz de la porteuse. Un modèle a par ailleurs été implémenté, permettant de déterminer a posteriori l’efficacité du couplage et ainsi la bande de verrouillage entre l’oscillation optoélectronique et le laser à blocage de modes. Ce couplage interne dépend fortement de la dynamique du système. Cependant, les différents effets non linéaires qui ont lieu dans l’amplificateur à semiconducteur et les fibres ne permettent pas d’obtenir un modèle analytique. Un modèle itératif a alors été proposé afin d’obtenir les propriétés de l’enveloppe complexe lentement variable du peigne de fréquence généré en sortie du laser dont la photodétection conduit à la puissance RF générée par le COEO. Le COEO génère un peigne de fréquence suffisamment large pour produire des harmoniques RF supérieurs à la fréquence de répétition du laser à blocage de modes, si les modes longitudinaux espacés de plusieurs intervalles spectraux libres (ISL) sont en phase. Le modèle itératif développé permet, à partir des paramètres expérimentaux de déterminer le spectre optique ainsi que la distribution de phase à l’intérieur de celui-ci. Il est possible alors d’augmenter la puissance d’une harmonique en sortie de la photodiode par un ajout d’éléments dispersifs. Cette multiplication de fréquence permet la génération de signaux à haute pureté spectrale en bande millimétrique. Une démonstration expérimentale à 90 GHz a été proposée, basée sur un COEO fonctionnant à 30 GHz. Ces résultats sont prometteurs et une intégration du COEO dans un boîtier thermalisé ainsi qu’une gestion plus fine de la dispersion des fibres peut permettre des améliorations significatives sur le bruit de phase du système.

Mots-Clés / Keywords
Lasers à modes verrouillés; Optique non-linéaire; Optique hyperfréquence;

139913
Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à des statistiques d'utilisation du formulaire de recherche dans la base de données des publications scientifiques. Les destinataires des données sont : le service de documentation du LAAS.Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à
Pour recevoir une copie des documents, contacter doc@laas.fr en mentionnant le n° de rapport LAAS et votre adresse postale. Signalez tout problème de dysfonctionnement à sysadmin@laas.fr. http://www.laas.fr/pulman/pulman-isens/web/app.php/