Architectures dynamiques reconfigurables
pour systèmes embarqués autonomes mobiles

Adream





Adream est cofinancé par l'Union européenne. L'Europe s'engage en Midi-Pyrénées avec le Fonds européen de développement régional.

Le projet Adream

Une mise en réseau massive d'objets et d’agents intelligents  :

 
Le matériel, le logiciel, les réseaux et la robotique poursuivant leur forte évolution, le projet Adream a pour but, à la fois, de développer ces domaines, d’anticiper les futures synergies entre eux, de préparer les outils nécessaires à cette conception, et de proposer les premières expérimentations s’y rapportant.
Adream se situe ainsi dans la problématique émergente des systèmes ubiquistes et des agents mobiles autonomes, situés dans des environnements ayant des infrastructures de communication à la fois fixes et mobiles, contraintes en ressources (calcul, énergie), et nécessitant de fortes propriétés de performances, de robustesse et de résilience vis-à-vis d’entraves externes, même non prévisibles (obstacles, défaillances, niveaux de confiance et de coopération, etc.).
Dans ce contexte, le double objectif du projet est d’abord, de bâtir les méthodologies et les solutions système nécessaires à la mise en réseau massive d'objets et d’agents intelligents, intégrés dans des environnements munis de multiples capteurs et actionneurs, et, ensuite, de déployer et d’évaluer les méthodes proposées et les résultats obtenus dans un contexte d’application réel et de complexité significative.

Le programme a reçu le soutien de l’Union européenne, de l’État, de la Région Midi-Pyrénées, de la communauté urbaine du Grand Toulouse et du CNRS dans le cadre du Contrat de projets État-Région 2007-2013.