Formation par la recherche

La formation à la recherche et par la recherche est une des missions principales du laboratoire.

Son activité sur ce plan se concrétise en particulier dans les formations doctorales et de 3ème cycle. Ainsi, près de 1200 thèses ont été soutenues au LAAS depuis sa création. Aujourd'hui, de l'ordre de 10% des doctorats en sciences délivrés par des établissements toulousains ont été préparés au LAAS.

Le laboratoire anime deux écoles doctorales :

L'école doctorale Génie électrique, électronique et télécommunication (GEET) dont les formations portent sur les matériaux, technologies et composants, la microélectronique et les microsystèmes, les micro-ondes et télécommunications optiques, le génie électrique, les plasmas et décharges, la radiophysique et l'imagerie médicale ;
L'école doctorale Systèmes (EdSys) dont les formations couvrent les systèmes automatiques, les systèmes informatiques et les systèmes industriels.

Le LAAS est également laboratoire d'accueil de trois autres écoles doctorales. Ses membres participent à des formations de 3ème cycle au sein d'une douzaine de DEA et de DESS. Près de 250 stagiaires sont accueillis chaque année au laboratoire.

Le LAAS est étroitement associé à trois établissements universitaires :

l'Université Paul Sabatier,
l'Institut National des Sciences Appliquées de Toulouse,
l'Institut National Polytechnique de Toulouse.

La majorité des chercheurs permanents du laboratoire (autour de 55%) sont des enseignants-chercheurs de ces trois établissements.

Plusieurs y jouent des rôles de direction et d'animation essentiels :

  • présidence et vice-présidence de l'UPS,
  • présidence du conseil scientifique de l'INSA,
  • de conseils scientifiques d'UFR,
  • directions de départements, etc.

Le LAAS entretient également des relations de partenariat avec plusieurs autres grandes écoles d'ingénieurs, dont SUPAERO, l'ENSICA et l'ENAC.

Sur le plan organisationnel, la commission Enseignement et recherche du laboratoire suit de façon permanente les problèmes liés aux activités d'enseignement des membres du laboratoire, ainsi que ses relations avec établissements d'enseignement supérieur partenaires. Cette commission apporte en particulier un appui aux dossiers de demande de semestres sabbatiques et de délégation au CNRS. Elle coordonne une réflexion sur la carte des enseignements des STIC à Toulouse et sur l'organisation des cursus.

En collaboration avec une antenne de l'Association Bernard Gregory, un fort soutien à l'insertion professionnelle après thèse, y compris par des formations complémentaires et des visites d'entreprises, est apporté par le laboratoire à ses doctorants.