{menu secondaire }

Actualités


Décès de Georges Grateloup

07 août 2014

Georges_Grateloup-v.jpg Directeur du LAAS-CNRS de 1977 à 1980.
Georges Grateloup est décédé 5 août 2014 à l’âge de 83 ans. Il a été l’un des premiers directeurs du laboratoire à la fin des années 70, succédant à ce poste à Jean Lagasse et Henri Martinot.

Ingénieur diplômé de l’ENSEEIHT en 1955 et titulaire d’une thèse de doctorat intitulée « Sur l’identification de la dynamique des processus en automatique » et soutenue en 1965 à l’Université de Toulouse, Georges Grateloup devint ensuite un Enseignant-Chercheur enthousiaste et impliqué, bien dans la continuité de ses missions de coopération effectuées au Brésil, puis au Québec, entre 1958 et 1962.
Promu Professeur de l’Institut National des Sciences Appliquées de Toulouse en 1969, cette même année, il a pris la direction du Département de Génie Electrique. Unanimement estimé et passionné par son rôle de formateur, il s'est particulièrement investi dans la réussite de nombreuses générations d’élèves-ingénieurs de l’INSAT et leur formation aux disciplines de l’automatique et de l’électronique au sein du Département qu’il a dirigé jusqu’en 1977.
Nombre de ses élèves, qui ont ensuite poursuivi leur parcours au Laboratoire, ont pu, comme tous, y apprécier son rôle et ses compétences au service de l’Automatique, le volet scientifique fondateur du LAAS-CNRS, en tant que responsable du groupe « Modélisation, optimisation des systèmes complexes » et son  dévouement au Laboratoire, notamment à l’occasion de son engagement à sa direction.
Le LAAS-CNRS sait tout ce qu’il doit à cet homme, à l’esprit ouvert, attentif et généreux, et resté fidèle dans son appui et son attachement au Laboratoire.

Laissez votre témoignage

Visite de recteurs brésiliens des Universités d'Etat et Municipales

04 juin 2014

resize1-bresiliens05062014.jpg

Ils  sont venus pour explorer les possibilités d'établir des programmes d'échange en enseignement mais aussi des collaborations en recherche.

Nous avons organisé une visite au bâtiment ADREAM.


Signature d'un accord de collaboration avec l'agence japonaise NICT, 21 mai 2014

21 mai 2014

resize1-IMG_20140521_9388_Standing.jpg

Le Laboratoire d'analyse et d'architecture des systèmes (LAAS-CNRS) et l’agence japonaise National Institute of Information and Communications Technology (NICT) ont signé, le mercredi 21 mai, un accord de collaboration portant notamment sur les sujets relatifs aux systèmes cyberphysiques, comme l’intelligence ambiante, l’internet des objets, les big data...

Paul Durand-Estebe, doctorant équipe ESE, Prix du meilleur Poster, Colloque IDTechEx

02 avril 2014

resize1-resize1-resize2-durand-estebe.jpg


Son poster présentait des résultats portant sur la génération d'énergie photovoltaïque et l'alimentation en énergie de l'instrumentation déployée lors d'essais en vol aéronautiques. Ils ont été obtenus dans le cadre d'une collaboration directe entre le LAAS et la société AIRBUS.


Remise de la Médaille du CNRS à S. Bachmann, N. Fabre et J.M Pons

28 mars 2014

resize1-resize2-medaillecnrs2014.png

 


Nadia Chaabane Fakhfakh, doctorante équipe ROC au LAAS, lauréate du Best Paper Award (area methodologies and technologies) Conférence Internationale ICORES 2014

13 mars 2014

 

Area: Methodologies and Technologies
A MULTI-AGENT MIN-COST FLOW PROBLEM WITH CONTROLLABLE CAPACITIES - COMPLEXITY OF FINDING A MAXIMUM-FLOW NASH EQUILIBRIUM
Nadia Chaabane Fakhfakh, Cyril Briand and Marie-José Huguet

Lien internet : http://www.icores.org/PreviousAwards.aspx


Frédéric Blanc, Assistant Ingénieur au LAAS, lauréat du concours de la meilleure application de 2013 de l'édition française 2014 des NIDays

11 mars 2014

resize1-blanc.png

 

Le banc de test s’appuie sur une instrumentation PXI pilotée sous LabWindows/CVI.

"Le choix du matériel et du logiciel National Instruments nous a garanti une solution viable et rapide à mettre en œuvre."

 

L'objectif :
Mettre au point un banc de test dédié aux capteurs de gaz, en intégrant le contrôle-commande de régulateurs de débits massiques.

 

La solution :
Utiliser une instrumentation PXI constituée d’une carte d’acquisition de données et de quatre cartes SMU pour gérer l’alimentation et la mesure de 1 à 16 capteurs de gaz, le tout avec un logiciel développé dans l’environnement LabWindows/CVI.


http://france.ni.com/nidays/concours-applications


Décès de Yves Deswarte, Directeur de Recherche au LAAS-CNRS, 27 janvier 2014

27 janvier 2014

YvesDeswarte_pt2.jpg

Laissez votre témoignage 

Ingénieur de l’Institut Supérieur d’Electronique du Nord (I.S.E.N.), Lille, en 1972 et de l'ENSAE (SupAero), Toulouse, en 1973, il a démarré sa carrière professionnelle en tant qu'Ingénieur de Recherche et de Développement à la CIMSA en 1973. Il a ensuite rejoint l'INRIA à partir de 1979, date à laquelle il a co-dirigé le projet pilote SURF, sur la sûreté de fonctionnement des systèmes, en collaboration avec l'équipe TSF. Il est devenu membre permanent de TSF à partir de 1984.  Il a été en détachement au CNRS à partir de 1998 avant d'y être intégré en 2000. Yves a également effectué un séjour sabbatique au laboratoire de recherche de Microsoft Cambridge (GB) en 1999 et a été "Prime Investigator" sur le projet DIT de la DARPA, États-Unis, avec SRI International durant la période 2000-2003

Chercheur passionné et visionnaire, Yves Deswarte a fait des contributions majeures tout au long de sa carrière. Ingénieur, il a participé à l'émergence de deux  technologies essentielles : la micro-informatique et les réseaux à commutation de paquets, dès les années 70. Ses travaux durant les années 80 se sont concrétisés par le développement d'architectures réparties novatrices tolérantes aux fautes accidentelles et aux malveillances. Durant sa carrière à l'INRIA et au CNRS, il a grandement contribué au développement de la recherche en sécurité informatique en France et au niveau international, domaine dans lequel il a aussi formé des générations de docteurs et d'ingénieurs de haut niveau. Ses travaux ont été marqués par des résultats majeurs, par exemple, sur la tolérance aux intrusions et l'évaluation de la sécurité, ou plus récemment sur la protection de la vie privée. Il a notamment été un ardent défenseur du concept de carte d’identité « blanche », permettant de s’authentifier en fournissant le minimum d’information personnelle. Il a reçu en 2012, le Kristian Beckman Award  de l'IFIP TC-11, et l'Outstanding Service Award  de l'IFIP et d'ESORICS. Il a aussi occupé de nombreuses responsabilités au sein de l'IFIP TC-11 et de la conférence ESORICS. Il était également membre émérite de la SEE.

Yves était un collègue unanimement apprécié, doté d'une personnalité attachante, passionné par son travail et particulièrement investi dans la réussite des doctorants et des chercheurs qu'il a suivis tout au long de sa carrière.

Laissez votre témoignage 



A. Boyer et S. Ben Dhia enseignants chercheurs au LAAS, équipe ESE, lauréats du Prix du meilleur papier "EMC Compo 2013", Nara au Japon

27 janvier 2014

resize2-boyer-bendhiaEMC2013.jpg

 Alexandre Boyer et Sonia Ben Dhia, enseignants chercheurs de l’équipe ESE (Energie et Systèmes Embarqués) ont reçu, en décembre 2013 à Nara au Japon, le prix du meilleur papier « EMC Compo 2013 » lors du workshop international éponyme sur la compatibilité électromagnétique des circuits intégrés.
Ce prix vient récompenser les résultats de 4 années de recherche financées par l’ANR Jeune Chercheur, la région Midi-Pyrénées et le CNES, sur la robustesse électromagnétique à long terme des circuits et systèmes électroniques.


Grands prix SEE 2013

09 décembre 2013

2013-12-Kanoun.jpg


1,2,3 ... 12,13,14